Je reviens sur mon objectif de ma saison 2017, l'ultra trail du Mercantour, un parcours de 145 km avec 10 000 m de dénivelé. Il était annoncé un parcours magnifique avec des vues exceptionnelles mais surtout des températures très élevées... Le départ est annoncé le 28 août à 17 h de Nice pour une arrivé à Saint Martin de Vésubie après 50 h maximum...

Arrivé la veille sur place, je suis déjà inquiet au vu de la température, je transpire juste en marchant pour aller chercher mon dossard. L'organisation modifie le matériel obligatoire avec 2l d'eau au lieu d'1l.... je profite de ma famille présente sur place pour m'encourager et passe mon vendredi à faire la sieste...

Je me rend sur l'aire de départ et profite de l'ombre avant d'aller vers l'arche de départ, tous le monde parles de la chaleur... 5 min avant le go, la foule ce rends sur la ligne de départ et on retrouve le soleil qui tape... 3 - 2 - 1 GO!!!!

 

Le peloton s'élance en marchant car après seulement 200 m une première bosse... en plein soleil bien sur... je suis en queue de peloton, discute, tous va bien, les voyants sont alors au vert... je transpire, j'ai tous les vêtements trempés, il fait chaud et après seulement 10km, le voyant passe déjà à l'orange... j'ai trop chaud...

 La nuit arrive, mes vêtements sont encore mouillés, maintenant j'ai froid... Je mange un morceau à la base vie KM 30 et repars sans me changer... grosse erreur!!!! Je gère encore les descentes mais les montées sont difficiles... je n'avance plus... La première nuit ce passe mal, fatigué, je n'arrête pas de me poser pour dormir 5 min, je me retrouve même dernier avec le serre file... J'arrive à remonter un peu et vu la première nuit et la difficulté du parcours, mon esprit me fait ouvrir les yeux, passer une seconde nuit dehors est trop dangereux, je sais déjà que je n'irai pas au bout après 40km...

 Je passe la barrière du Km 55 avec seulement 4 min d'avance et me ravitaille après être sortie du ravitaillement, je suis tellement mal que j'hésite à repartir... on est un groupe de 5-6 coureurs, on décide de continuer ensemble mais sans illusion, profitons du paysage!!!

 Je reprend un peu d'avance sur la barrière mais les montées sont toujours aussi dur. Arrivé au sommet du Mont TOURNAIRET, nous avons un vue sur le reste du parcours... des montées de prés de 1 800 m en plein soleil et je sais que la dernière partie est plus technique encore, il reste 70 km et 5 500 m de dénivelé, mon esprit me rappel à l'ordre, ce sera un abandon à la prochaine base vie...

 La descente sur cette base vie est technique, je perd aussi la motivation, arrivé au km 71 avec seulement 15 min d'avance sur la barrière horaire je rend mon dossard à l'organisation après 20h30 d'effort et avoir parcouru 71 km / 4 500 m de dénivelé.

 Mercantour 1 - Max 0 mais j'aurais ma revanche, il me manque la partie la plus belle du parcours, cette ultra sera à reprogrammer dans mes prochaines saisons.

Commentaires   

Denis P
0 #2 Denis P 11-09-2017 17:42
Sage décision Maxime au vu des conditions extrêmes.
Je suis bien tenté de m'y frotter l'année prochaine avec toi (ainsi que mes beau-frère et belle-soeur qui ont aussi abandonnés...2 fois). Selon eux, ce trail du Mercantour est plus difficile que le Grand Raid de la Réunion ! Bonne récup. après ta belle saison.
Denis P.
Citer
BERNARD alias Emile Pattes
0 #1 BERNARD alias Emile Pattes 08-09-2017 08:09
Bravo Maxime pour ta course et ton récit. Malheureusement la nature et la météo empêchent quelquefois d'aller jusqu'au bout de sa passion et de ses rêves. Mais, te connaissant, je suis certain que la prochaine fois, tu arriveras au bout de cet ULTRA TAIL
Citer