Récits et résultats de courses

Récit de Gilles sur sa Saintélyon 2018

L'édition 2018 avait été annoncée comme exceptionnelle...elle l'a été au-delà des espérances des organisateurs...

Les 81 km de cette année étaient un hommage au traceur emblématique de la SaintéLyon. Sachant ses jours comptés, il avait imaginé un parcours avec des portions inédites, plus long et plus de D+ .
Courir la nuit, ça n'a rien à voir… comme ils disent. Il va falloir pour commencer expliquer au corps qu'à l'heure ou normalement, la nuit commence, il va devoir se passer de sommeil et fournir un bel effort. Réveil à 5h du matin le samedi et difficile de se rendormir car je suis déjà un peu dans la course. Par expérience, je sais que c'est difficile de dormir en début d'après midi et je décide donc de partir assez tôt et de prendre les premières navettes ( MAISONNEUVE bien sur ). Je m'équipe d'un petit matelas et d'un drap épais pour me reposer quand le besoin s'en fera sentir.
J'arrive 6 h 30 avant le départ et j'essaie de somnoler un maximum. 20 h 30, pasta party et ensuite je consulte les messages d'encouragements qui font chaud au coeur. J'attends surtout un sms mais il ne viendra pas ...
Les prévisions météo annoncent une pluie faible ( une interview d'un coureur qui fait la 180- aller retour Lyon Saint Étienne dans le week-end…. Et oui ça existe) annonce que les chemins sont relativement secs et il ne fait pas froid non plus. Surtout ne pas trop s'habiller car avoir trop chaud est désagréable. 22 h 40, je suis sur le site de départ ( la première vague est à 23 h 30 ), il y en aura 6 espacées de 15 minutes chacune ; C 'est beaucoup trop long, système à revoir donc.
La pluie commence à tomber, j'utilise ma couverture de survie pour me protéger et rester au chaud. Nous sommes plus de 8000 sur la ligne de départ et je me retrouve au côté de runner CHTI que j'avais accompagné pendant le premier semi sur un précèdent marathon hahaha
Finalement, je pars dans la troisième vague, il est minuit et la pluie tombe pour un bon moment…

 Article de Crakinette :

Une course ça demande pas mal de préparation...
Je me suis laissée entrainer par un joyeux groupe de Gambettes mené par Cricri...un soir d'octobre !!! Une proposition farfelue à une heure indue ... "On fait le semi,tu viens, hein !?" Ça ne peut pas se refuser ! Commence alors la préparation ... et c'est vraiment ça le plus dur ... Je ne parle pas des sorties nocturnes pour m'entraîner ou des 17km du dimanche matin avec Freddy ... Nan nan ... Je parle du choix du costume !!!
Cricri a d'abord essayé de nous convaincre de former un joli 1000 Pattes coloré...mais après foule d'arguments,elle a renoncé...courir 21km enchaînées les unes aux autres...c'était pas négociable!
Tout le monde a donné ses idées (infirmière...) et finalement...elle nous a convaincu de nous déguiser en vahinées ! Plus qu'à choisir chacune une couleur ...passer commande et faire les essayages ! Le plus dur a été le réglage des soutien gorge coquillage !!! Mais ils ont tellement fait sensation que ce n'était pas du temps perdu ! La veille de la course, organisation finale ... quelles fringues mettre avant et après, va t'il neiger et passerons nous les barrages des gilets jaunes?

 

Un seul mot pour résumer ce séjour à New York avec une belle équipe de 1000 pattes …AMAZING !!!
Exceptionnelle, cette découverte de la bruyante et intense Big Apple et de tous ses lieux mythiques
Incroyable, ce marathon qui n’est pas une course mais une fête pour les 50 0000 participants et plus de 2 000 0000 de supporters.
Epoustouflante, la traversée des 5 boroughs ( Staten Island, Brooklyn, Queens, Bronx et Manhattan)
Phénoménale, l’arrivée dans Central Park et l’émotion partagée avec ces coureurs de tous pays. Un monde heureux, Imagine …
J’ai rêvé New York et je souhaite à tous les passionnés de course à pied de vivre ce rêve

Félicitations à tous nos coureurs et en particulier à nos 5 nouvelles marathoniennes, qui ont certainement ressenti, ce que chantait SINATRA : New York , New York

maxime.jpg     

Depuis que je me suis mis à courir, ces 4 lettres m'intriguent... c'est 4 lettres me font rêver...UTMB... Ultra Trail du Mont Blanc, un tour de 170 Km avec ses 10 000 m de dénivelé et 3 pays traversés (France / Italie / Suisse)

Après la CCC en 2015, la TDS en 2016 et mon inscription non validée à l'UTMB en 2017 me voilà enfin inscrit pour cette année 2018. J'ai donc calé mes courses sur cet objectif avec un ultra du pas du diable en avril et l'UTTJ en Juillet (UTTJ que j'ai abandonné me mettant le doute sur mon entrainement). Il me restait 1 mois de préparation pour prendre le départ et espérer boucler la boucle...

Vient ensuite la préparation du matériel obligatoire avec cette année 2 kits complémentaires au matériel obligatoire (kit canicule et kit grand froid). Quelques jours avant la récupération des dossards, l'organisation annonce que ces kits ne sont pas activés.

Nous voilà donc partis pour Chamonix, récupération des dossards, contrôle, re-controle, re-re-controle du matériel obligatoire dans le sac et du sac d'assistance, repos et enfin le jour de la course.

Quelques minutes avant de partir du chalet, l'organisation nous annonce par sms des températures très froides la première nuit et le kit grand froid comme indispensable. Re-re-re-re-controle du matériel obligatoire juste avant le départ, un petit coup de stress, comment je vais m'habiller pour cette première nuit.

Nous voici devant l'arche de départ avec une horde de coureurset des élites visibles sur les écrans géants, le stress monte, je suis assez entrainé? j'ai fait assez de dénivelé? et les descentes? Puis la musique d'EVANGELIS retentie, les larmes montent et le go est donné. Je passe sous cette arche (4 min après les élites) et espère la revoir dans 46h30 maximum.

Quelle belle mobilisation de 1000 Pattes ce samedi à Feillens pour courir la 28 ème foulée de la Maraichère et participer à l'action de l'association Flo'wer qui lutte contre la leucémie. 

Nous étions 32 coureurs sur un parcours aménagé, inondation oblige,  par rapport au traditionnel tracé. Circuit plus roulant qui permit à de nombreux 1000 pattes de battre leur record.

A la remise des prix,  de nombreux 1000 pattes montèrent sur le podium et l'association, sur la première marche pour sa forte participation.

Félicitation aux organisateurs pour la réussite de cette course et rendez vous en 2019, nous serons encore plus nombeux...

Les résultats