Après 10 semaines d'entraînement me voilà partie avec toute une bande de joyeux lurons, direction Madrid. Je commence à me poser cette question: dans quelle galère je me suis laissé embarquer??? Premier vol en avion !!! Premier marathon!!! Aïe! Aïe! Aïe ! Mais je ne peux plus reculer ... donc me voilà partie pour une grande aventure !!! Et quelle aventure !!!
Vendredi 22 avril, 7h45, départ de Mâcon direction Lyon Saint-Exupéry dans une ambiance bon enfant avec Adil ,Fred ,Cécile ,Marie-Luce et Annick la blonde ... Après avoir enregistré nos bagages , bu un petit caoua ...décollage à 11h05 tapante, arrivée à 12h50 sur le sol espagnol. Tout s'est bien passé pour moi premier défi relevé…j'ai adoré !!

Bagages en main, nous voilà partis au resto car nos estomacs crient " Oh famine " ensuite c'est le retrait des dossards, photos et errance dans les allées du parc expo.

Puis après, nous avons rejoint notre pied-à-terre l'hôtel Ibis Las Ventas pour 4 nuits. A partir de là, va s'ensuivre des balades, des visites, des selfies et resto à volonté...
Dimanche 24 Avril, c'est le grand jour, je n'ai pas vraiment dormi car tout se bousculait dans ma tête, entre peur et excitation, mais coûte que coûte, je me dis et redis que ça va le faire et si d'autres y sont arrivés… pourquoi pas moi.
6 h15, petit déjeuner copieux (avec gâteau du sportif préparé avec soin par Fred) car bien se nourrir c'est bien courir et il ne faut pas oublier non plus de bien s'hydrater.
Ensuite je me pare de ma tenue de combat (ceinture de gels et ceinture de bouteilles et petits ancas… tout y est). Photos souvenirs avant de se diriger vers le métro, ambiance détendue puis dépôt de fringues à la consigne. Dernier petit pipi et me voilà embarquée par Bernard et compagnie vers la ligne de départ, chaperonnée jusqu'au bout "solidarité mille-pattes’’. Derniers petits coucous et petits baisers envoyés au loin et voilà…c'est parti !!!


Moi je pars tranquillement et j'admire les beautés de cette ville qu'est Madrid. Puis quelques échanges amicaux s'opèrent entre coureurs... des Espagnols, des Anglais, des Hollandais, des Français....

Le soleil, l'ambiance madrilène sont biens au rendez-vous et ça me porte. Je pense à ma famille, mes amis et nos rigolades de la veille. Je pense à Bernard et Gilles qui devront me porter sur la Place des Toros (devant les arènes), les churros qu'on s'est promis d'aller déguster et je pense à ce porte-bonheur un peu spécial mais ça, ça me regarde

Tout en avançant, je retrouve mon fameux hollandais avec qui je tape la discussion car il parle très bien le français. Quant aux autres c'est langage des signes obligé….
Au 13ème km, je vois notre club de supportrices et ça fait chaud au cœur et je crie" ma famille"… c'était trop bien.
Au 15ème km, séparation avec le semi et je continue mon chemin de petite bonne femme. De ravitaillement en ravitaillement, je n'en rate pas un seul, je bois beaucoup sans oublier les gels, pâtes de fruits, barres de céréales…tout y passe.
Les kilomètres passent et je me dis en moi-même que tu te rapproches à grands pas de ton rêve. Au 30e km, je me suis posée cette question : mais où est ce fameux mur que tout le monde nous parle ? Car je vous avoue ne pas l'avoir vu, pas plus qu'après d'ailleurs. Je suis heureuse d'être ici, plus je me rapproche de l'arrivée plus l'ambiance est festive et les encouragements sont de plus en plus intenses. Entre le 33ème et le 34ème km, j'aperçois Adil car ses adducteurs l'avaient lâché au 22ème km (tout le monde sait que la course à pied n'est pas un sport facile et donc tout peut arriver…). Mise à part des courbatures qui commencent un peu à se faire sentir, aucune crampe ne se dessine à l'horizon. Je continue ma route tranquillement et qui vient à ma rencontre … Momo. Ça fait plaisir et encore plus quand il me dit que toutes les filles m'attendent au 37ème km, juste après un virage. Alors là, l'émotion est à son comble ça bouillonne en moi, c'est fort et intense, ma famille mille pattes était là, juste devant moi. La fatigue s’envole et je continue ma route ... Des côtes, des côtes et encore des côtes à ne plus en finir. Enfin les derniers mètres arrivent, la foule est en délire et le film de ma vie défile très vite et lorsque j'aperçois au loin le compteur je me dis ... c’est la délivrance et… Yes tu y’es arrivée, tu as réussi, ton rêve s'est enfin réalisé.
Je me mets à genoux, j'embrasse le sol et ma première pensée va vers ma nièce Manon, puis pour ma famille, mes amis et mes mille-pattes adorés bien sûr

Ça n'a pas été un marathon facile loin de là, mais j'ai relevé le défi car ce n'était pas gagné d'avance. Mais je remercie mes supporters, mes compagnons de route qui ont été formidables, tous autant qu'ils sont, même si des doutes avaient pu subsister…
Je remercie plus particulièrement Bernard d'avoir mis en moi toute sa confiance. Il a été un coach super génial, il m'a bien épaulé, dirigé, conseillé, porté (dans les deux sens du terme). Je te le dis et re redit que sans toi je n'y serai pas arrivée alors encore un grand merci et je pense que je referai un marathon que si tu es encore mon coach et bien sûr un grand merci à ma famille mes amis et mon binôme et vous les milles pattes je vous aime, je vous adore et vous êtes une seconde famille pour moi
Bises coco
PS : merci à ce porte-bonheur un peu spécial que sont les corones

Commentaires   

titislowrun
+1 #28 titislowrun 26-05-2016 13:55
SUPER récit coco les émotions sont là bravo ne change pas grosses bises & je penserais à toi & à toute la famille 1000 PATTES dimanche sur le marathon du mt st michel
Citer
Coco
+2 #27 Coco 23-05-2016 18:46
Salut mes loulous et mes louloutes !!!!
Je reprend ma plume pour quelques instants...
Si vous vouliez me toucher en plein coeur ... Eh bien ! c'est réussi car tous vos petits messages m'ont traversés la poitrine.
Non jean marie , je ne suis pas du signe du taureau mais c'est quand même mon voisin ... ?????
Et je souhaite à ceux qui voudront se jeter à l'eau d avoir le même ressenti que moi. Ce qu il faut savoir pour un 1er Marathon : c ' est de se dire qu'on va y arriver . Ne pas se mettre la pression en se disant que je vais le faire en tant de temps car le seul but à ce moment la c ' est de réussir à le terminer, d ' aller jusqu'au bout ... un point c'est tout .
Il faut croire en soit et en ses capacités ( physique et surtout mental ) et vous verrez que ça marchera , vous réussissez. Et surtout : écoutez les conseils de ceux qui ont de l expérience.
Eh oui ! Laura , je suis prête à en refaire un l ' année prochaine si dieu me préserve et j espère Cécile que ce sera en binôme, en trinôme ,en quadrinome ...
Merci cricri pour Manon ma nièce adorée
Alors encore un GRAND MERCI À TOUS. Mille bisous mes mille-pattes adorés. :lol:
Citer
praline2102
+1 #26 praline2102 23-05-2016 12:20
Coco, tu as le look d'une marathonienne, courir et terminer son 1er marathon procure une émotion toute particulière, ça te donne des frissons lorsque tu reçois ta médaille, je conseille à quiconque d'en faire un dans sa vie de coureur.
Quelle belle volonté de ta part, je te reconnais bien, je savais que tu allais le faire et bien, tu n'as rien lâché, l'entraînement a payé et bien sûr le mental, Respect Mme Coco, vivement le prochain pour toi...
Citer
Laura Dupuis
-1 #25 Laura Dupuis 23-05-2016 11:04
Bravo coco, superbement raconté, comme le dis Sandy tu nous donnes presque envie de le faire aussi :lol:
Encore bravo et à quand le prochain ??? ;)
Citer
Corinne Baudras
-1 #24 Corinne Baudras 20-05-2016 22:08
Bravo Coralie pour ton marathon.....Ça donne envie .....félicitations! !!
Citer
Gégé
+1 #23 Gégé 20-05-2016 14:02
:roll: Bravo coco, ta pugnacité a été récompensé , t'as rien laché aux entrainement, le jour J, t'as eu le mérite d'y croire malgré ta blessure de fin d'année dernière et ça l'a fait.
Et dire que je n'ai encore aucun marathon à mon "palmarès", c'est sûr, je me lance en 2017 après ton article - trop envie...... ;-)
Citer
COX
+1 #22 COX 20-05-2016 10:39
Bravo Coco pour ce 1er marathon, te lire donne envie d'en faire un !! Merci pour partager cette expérience riche en émotion....
Citer
jerome
0 #21 jerome 19-05-2016 17:54
Coco,
Félicitations pour tes prouesses Sportives et
d' Expression écrite.
Comment ne pas rester insensible en lisant ton récit ???
Citer
DomDesplanches
0 #20 DomDesplanches 19-05-2016 12:43
Coralie je ne pensais pas ,en te lisant ,que les larmes viendraient ...un grand bravo pour ta performance et surtout un grand merci de la partager aussi bien : tu communiques un tel enthousiasme et une telle émotion ...!!! ça donne envie .....
Citer
Delphine
0 #19 Delphine 18-05-2016 22:27
Bravo pour ce premier marathon.
De te lire, jen avais les larmes aux yeux.
Bizzzzz
Delphine
Citer